January 5, 2022

Writing to your MLA

Many requests have come from our membership, asking for help in communicating concerns and expectations from parents for government to act on its responsibility to make schools as safe as possible, and thus to make it possible for them to remain open during the latest wave of Covid-19. Below is sample of a letter that can be used as a guide, can be used in full, or can be used in part, as you see fit. We do recommend you use it as a guide and express your own concerns as completely and accurately as you wish.

You can find out who your local MLA is here. You can find your local MLA’s email and address information here.


(Texte en français suit)


Dear _____________________,

I’m writing as a constituent with serious concerns about what I’m hearing announced about in-person schooling during the pandemic. 

Our government tells us to work from home, if possible, to keep gathering limits small, and “go slow”, while case numbers are breaking records daily, but also plans to send 125,000 students and thousands of teachers and other staff back to school in-person on January 17, without proper safety measures.

PCR testing is not being made available to teachers or students, asymptomatic testing has been eliminated, social distancing is not possible in classrooms, ventilation is substandard in many schools, and filtration is still non-existent. With the end of contact tracing, and school case notices no longer being issued, I don’t understand what the “layers” of protection are.

Government has an obligation to create a safe school environment for our children. And the Department of Education and Early Childhood Development has an obligation to provide a safe workplace for teachers and school staff. 

In the past, the government has said that we keep kids safe in schools by managing community spread, but we can’t even test all the cases we have, so how do we know we can keep kids safe? A large number of children under 12 don’t even have a first does, and pre-primary children are too young to be vaccinated. We don’t even have school-based information about vaccination rates among kids.

Before the holiday break, schools had to close early due to the quantity of staff sick or isolating and shortage of substitutes. Reported case numbers are now significantly higher, so how will we not quickly repeat this same “operational issue”? Without a strategy, I will be left scrambling to find last-minute child care, instead of having time to plan for my family. 

Without contact tracing, the government is asking me to be okay with the possibility of my child getting sick, further disrupting my ability to work, and possibly exposing them to an illness with long-term repercussions — even for mild cases.

I agree that the best place for children is in school WHEN schools are safe. But the risk to their health, anxiety about Omicron, missing school to self-isolate, pre-existing health risks, the potential to share the virus with family members who might be vulnerable, and not being able to enjoy many of the fun aspects of school are also factors for children and their loved ones.

I am calling on government to:

  • Have Public Health put schools on the list of workplaces requiring proper PPE for employees
  • Equip every school space where students gather with a HEPA filtration unit
  • Provide Medical or 3-layer non medical masks for students
  • Reinstate contact tracing in schools
  • Reinstate school exposure notifications, or create a policy allowing administrative staff in education to communicate with families
  • Ensure that all employees (including substitute teachers, bus drivers, cafeteria workers, etc.) have access to exposure notifications
  • Provide students and staff with access to Rapid Antigen Tests
  • Add students and staff to the list of those eligible for PCR testing
  • Track and publish vaccination data for schools in Nova Scotia
  • Require students and staff to isolate if exposed to COVID, regardless of vaccination status
  • Add supports and resources for students who can’t attend in person
  • Emergency funding for mental health supports for students

These are the layers our schools require to be safe. Far too much time has passed while three governments hoped the pandemic would end before any of this was needed. The time to act is now, and I am asking you to support my request as my elected representative.

Thank you,

_________________________


Cher _____________________,

Je vous écris en tant qu’électeur. Je suis très préoccupé par ce que j’entends annoncer au sujet de la rentrée scolaire en personne pendant la pandémie. 

Notre gouvernement nous demande de travailler à domicile, si possible, de limiter les rassemblements et d’y «aller doucement», alors que le nombre de cas bat des records chaque jour, mais il prévoit également de renvoyer 125 000 élèves et des milliers d’enseignants et d’autres membres du personnel à l’école en personne le 17 janvier, sans mesures de sécurité appropriées.

Les tests PCR ne sont pas mis à la disposition des enseignants ou des élèves, les tests asymptomatiques ont été éliminés, la distanciation sociale n’est pas possible dans les salles de classe, la ventilation est insuffisante dans de nombreuses écoles et la filtration est toujours inexistante. Avec la fin de la recherche des contacts et la disparition des avis de cas dans les écoles, je ne comprends pas quelles sont les «couches» de protection.

Le gouvernement a l’obligation de créer un environnement scolaire sûr pour nos enfants. Et le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance a l’obligation de fournir un lieu de travail sûr aux enseignants et au personnel scolaire. 

Dans le passé, le gouvernement a déclaré que nous assurions la sécurité des enfants dans les écoles en gérant la propagation communautaire, mais nous ne pouvons même pas tester tous les cas que nous avons, alors comment pouvons-nous savoir si nous pouvons assurer la sécurité des enfants ? Un grand nombre d’enfants de moins de 12 ans n’ont même pas la première dose, et les enfants en pré-primaire sont trop jeunes pour être vaccinés. Nous ne disposons même pas d’informations sur les taux de vaccination des enfants dans les écoles.

Avant les vacances, les écoles ont dû fermer plus tôt en raison de la quantité de personnel malade ou en isolement et du manque de remplaçants. Le nombre de cas signalés est maintenant beaucoup plus élevé, alors comment ne pas reproduire rapidement ce même «problème opérationnel» ? Sans stratégie, je vais devoir me dépêcher pour trouver des services de garde à la dernière minute, au lieu d’avoir le temps de planifier pour ma famille. 

Sans recherche de contacts, le gouvernement me demande d’accepter la possibilité que mon enfant tombe malade, ce qui perturbera davantage ma capacité à travailler et l’exposera peut-être à une maladie qui aura des répercussions à long terme, même dans les cas bénins.

Je suis d’accord pour dire que le meilleur endroit pour les enfants est l’école, lorsque les écoles sont sûres. Mais le risque pour leur santé, l’anxiété liée à Omicron, le fait de manquer l’école pour s’auto-isoler, les risques de santé préexistants, la possibilité de transmettre le virus à des membres de la famille qui pourraient être vulnérables, et le fait de ne pas pouvoir profiter des nombreux aspects amusants de l’école sont également des facteurs pour les enfants et leurs proches.

Je demande au gouvernement de :

  • demander à la Santé Publique d’inscrire les écoles sur la liste des lieux de travail où les employés doivent porter un PPE adéquat
  • Équiper chaque espace scolaire où les élèves se réunissent d’une unité de filtration HEPA.
  • Fournir des masques médicaux ou des masques non médicaux à trois couches aux élèves.
  • Rétablir la recherche des contacts dans les écoles
  • Rétablir les notifications d’exposition dans les écoles, ou créer une politique permettant au personnel administratif de l’éducation de communiquer avec les familles.
  • Veiller à ce que tous les employés (y compris les enseignants suppléants, les chauffeurs de bus, les employés de la cafétéria, etc.) aient accès aux notifications d’exposition
  • Donnez aux élèves et au personnel l’accès aux tests rapides d’antigènes.
  • Ajouter les élèves et le personnel à la liste des personnes pouvant bénéficier des tests PCR
  • Suivre et publier les données sur la vaccination dans les écoles de la Nouvelle-Écosse.
  • Exiger que les élèves et le personnel s’isolent en cas d’exposition au COVID, quel que soit leur statut vaccinal.
  • Ajouter des soutiens et des ressources pour les élèves qui ne peuvent pas se présenter en personne.
  • Financement d’urgence pour le soutien en santé mentale des élèves

Ce sont les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de nos écoles. Beaucoup trop de temps s’est écoulé pendant que trois gouvernements espéraient que la pandémie se termine avant que tout cela ne soit nécessaire. Le temps d’agir est maintenant, et je vous demande d’appuyer ma demande en tant que représentant élu.

Je vous remercie,

_________________________

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: